Archives par étiquette : Histoire éditoriale

Parution : “Gustave Doré et les Contes de Perrault, du dessin au livre illustré.”

Dans notre article “Gustave Doré et les Contes de Perrault : du dessin au livre illustré” qui vient de paraître dans la revue Nouvelles de l’Estampe, nous nous intéressons aux processus de production. En nous appuyant sur des documents et objets inédits, nous retraçons les étapes de la réalisation des illustrations, dans le contexte technique et industriel de l’époque, depuis les dessins de Doré jusqu’à la fabrication du livre illustré. L’enjeu est d’évaluer l’impact du processus de production sur la fonction illustrative des images.

Cliquer ici pour lire l’article

Ghislaine Chagrot, Pierre-Emmanuel Moog

Journées d’étude : “Gustave Doré et le livre illustré.”

à Strasbourg, les Jeudi 17 et vendredi 18 mars prochain se dérouleront les journées d’étude organisées dans le cadre de notre programme de recherches, en partenariat avec les Musées de la Ville de Strasbourg. Elles porteront un regard actualisé sur l’ œuvre imprimée de Gustave Doré en étudiant ses sources graphiques et littéraires et en situant sa production dans le paysage éditorial de l’illustration.

Parution : “Les premières éditions espagnoles des Contes de Perrault illustrés par Gustave Doré.”

Dans notre article “Les premières éditions espagnoles des Contes de Perrault illustrés par Gustave Doré”, qui vient de paraître dans la revue Ondine (2021, n°6) nous nous intéressons à l’édition en langue espagnole publiée par Abel Ledoux, en mars 1863. Nous montrons que si celle-ci comprend l’ensemble des textes mais seulement une partie des illustrations de Doré, c’est fondamentalement le projet éditorial qui diffère, détournant le programme artistique et illustratif initial de l’édition Hetzel vers un modèle plus commercial. Cependant l’histoire des illustrations par Doré des contes de Perrault en Espagne n’a pas commencé avec l’édition Ledoux : une édition publiée dès 1862 par l’éditeur La Maravilla contient des illustrations qui leur ressemblent étonnamment. Leur comparaison met en valeur le projet illustratif fort de Doré.

Cliquer ici pour lire l’article

Ghislaine Chagrot, Pierre-Emmanuel Moog